Contemporain, Jeunesse, policier, Roman

Le Bizarre Incident du chien pendant la nuit

Il a 15 ans et s’appelle Christopher Boone. Il excelle en mathématiques et adore Sherlock Holmes. Il aime les diagrammes, les listes, la vérité. Il ne supporte pas qu’on le touche. Pour lui, 4 voitures rouges à la file sont synonymes de Bonne Journée ; 3 voitures rouges d’une Assez Bonne Journée ; 5 voitures rouges d’une Super Bonne Journée. Il est autiste et porte en lui une part de génie. Quand un jour, Christopher apprend que Wellington, le caniche de sa voisine, a été assassiné, il décide de mener l’enquête qui va lui permettre d’arracher au passé l’énigme de sa propre histoire. Et de nous la raconter.

Comme d’habitude, voici un livre qui a trainé trop longtemps dans ma pile à lire avant que je ne l’en sorte. Et que, comme souvent, je suis ravie d’avoir sorti.

Ce roman est une petite pépite qui se savoure.

Je l’ai lu en anglais, c’est la version que m’a prêtée ma meilleure amie, je vais enfin pouvoir lui rendre son livre.

C’est un roman jeunesse qui se lit facilement, même en anglais. Christ est le narrateur de son propre roman, son enseignante lui a conseillé d’écrire un livre et il décide d’écrire sur ce qu’il connait : sa propre vie, et notamment l’enquête qu’il mène pour retrouver le meurtrier du chien de sa voisine. Mais en vrai, même si l’enquête est le fil conducteur du roman, le point de départ, ce roman se centre surtout sur Christ et comment il va évoluer et réagir à ce qu’il apprend. C’est un récit d’apprentissage que je ne peux que vous conseiller, quel que soit votre âge.

Christ n’est pas un petit garçon ordinaire, il a 15 ans, va à l’école, mais il est aussi autiste asperger, ce qui fait qu’il a sa propre façon de réagir à certains éléments, qu’il va se focaliser sur des points que d’autres ne jugeraient pas important. Ce roman montre bien à quel point c’est un petit garçon comme un autre, mais aussi différent, auquel il faut s’adapter, qui va réagir à sa manière, et qui va se focaliser sur des éléments que l’on peut ne même pas remarquer.

J’ai beaucoup aimé, déjà parce qu’on ne voit pas souvent de personnages différents, mais aussi parce que, de mon point de vue extérieur, c’est plutôt bien abordé : on voit que c’est difficile pour les parents, que Christ réagit à sa manière, non sans logique mais une logique qui ne nous viendrait pas forcément à l’esprit et donc il faut s’arrêter pour le comprendre. Beaucoup d’éléments sont abordés aussi dans sa manière de réfléchir, c’est lui qui raconte après tout, et on voit ainsi que c’est difficile quand il y a trop de monde autour de lui (comme dans le train par exemple) parce qu’il va se focaliser sur tout et c’est alors beaucoup d’informations d’un coup. C’est une nouvelle façon de voir le monde.

J’ai aussi beaucoup aimé voir comment ça se passait à l’école, comment l’enseignement était mis en place, ce doit être mon côté prof qui ressort, j’étais un peu déçue que ce ne soit pas plus abordé.

C’est en tout cas un livre très beau qui permet d’aborder l’autisme, avec un personnage attachant et une histoire sous forme d’enquête passionnante, dans un récit initiatique dont on ne peut que tirer un apprentissage à l’instar de Christ.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s