Roman, Thriller

Il était deux fois

En 2008, Julie, dix-sept ans, disparaît en ne laissant comme trace que son vélo posé contre un arbre. Son père, le lieutenant de gendarmerie Gabriel Moscato, se lance alors dans une enquête aussi désespérée qu’effrénée. Jusqu’à ce jour où ses pas le mènent à l’hôtel de la Falaise. Là, le propriétaire lui donne accès à son registre et lui propose de la consulter dans la chambre 29, au deuxième étage. Mais exténué par un mois de vaines recherches, Gabriel finit par s’endormir. Quand il se réveille, rien n’est plus pareil. Il se trouve dans la chambre 7, au rez-de-chaussée. Contre la fenêtre s’écrase une pluie d’oiseaux morts. Et douze ans ont passé. On est en 2020. Julie n’a pas été retrouvée.

Le titre m’avait tout de suite attirée, je l’avais acheté pour ça, et ensuite le livre a dormi dans ma pile à lire pendant presque un an. Jusqu’à ce qu’une pote me le conseille, qu’elle me pousse à le sortir et à enfin découvrir l’écriture de Franck Thilliez. Heureusement qu’elle est là, je ne sais pas combien de temps il aurait dormi sinon, alors que c’est génial, ça se lit tout seul et l’enquête est passionnante.

Il faut juste que je vous avoue quelque chose. Je suis superficielle : la couverture et le titre me suffisent pour craquer. J’ai découvert le résumé en écrivant cette chronique. Peut-être que si je l’avais lu plus tôt, le livre ne serait pas resté aussi longtemps dans ma pile à lire.

En le commençant, je ne savais pas dans quoi je me lançais, et j’ai tout de suite été happée par l’histoire. Ça faisait un peu science-fiction avec le personnage principal se réveille douze ans plus tard. Et pourtant, rien de magique, c’est quelque chose qui arrive, même si c’est extrêmement rare. « Juste » un petit problème d’amnésie.

Se retrouver douze ans après la disparition permet de voir l’enquête d’un autre point de vue. Beaucoup de choses ont permis de faire avancer l’enquête, mais les informations ont fini par se tarir et l’enquête a été close. On arrive sans savoir ce qui a pu se faire avant et on n’a qu’une envie, retrouver Julie, retrouver tout le monde.

En revanche, j’ai eu un peu de mal avec le personnage de Gabriel, il est attachant parce que c’est horriblement triste de perdre son enfant, de perdre la mémoire, de ne pas savoir, mais il est aussi insupportable, j’en pouvais plus de lui. Il est violent, il agit sur le vif sans réfléchir aux conséquences. J’ai largement préféré le personnage de Paul, plus posé et réfléchi. Je n’ai juste pas compris pourquoi l’ex-femme de Gabriel récupérait tout et lui se retrouvait exclu, certes il a plus qu’abusé, il est dangereux et tout et tout, mais elle n’est pas innocente tout de même dans la rupture. Bref, je n’ai pas tout compris.

L’enquête est aussi très glauque, il faut être prêt à découvrir un nouveau rapport à l’art. Je ne veux pas en dire plus pour ne pas spoiler, je dirai juste qu’il y a de quoi retourner l’estomac. Attendez-vous à quelque chose de spécial !

J’ai eu un peu de mal au début avec le style, mais je pense finalement que c’était surtout la fatigue, après une nuit de sommeil, j’ai tout lu tranquillement, c’était passionnant.

Le roman a aussi un lien avec Le Manuscrit inachevé, qui est de ce fait dans ma wish list. Les romans sont tous les deux des one-shot, mais le lien est flagrant. Le Manuscrit inachevé a toute son importance, Il était une fois m’a donné envie de le découvrir. Il y a même une fin alternative au Manuscrit inachevé à la fin d’Il était une fois. Je ne l’ai pas lu pour éviter les spoils, mais en même temps Paul a bien commencé par cette fin, alors pourquoi ne pas faire comme lui. Il n’empêche que commencer un livre par la fin, c’est bizarre. Le dilemme de la lecture de cette fin alternative me ronge.

En tout cas, ce roman est une excellente lecture, j’ai adoré ! Il va falloir que je lise plus de livre de cet auteur maintenant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s