Roman, Thriller

Cupide

« Non à la cupidité ! » « Plus de justice ! »

Partout, sur tous les continents et dans toutes les grandes villes, les citoyens se rassemblent pour dénoncer les programmes d’austérité, le chômage de masse et la famine qui menace la population – conséquences d’une énième crise financière qui a mené banques, entreprises et États à la faillite. Les conflits nationaux et internationaux s’enveniment. Et seuls quelques riches sont les gagnants de cette situation.

Au cours d’une rencontre au sommet à Berlin, les dirigeants du monde entier espèrent trouver une solution. Le prix Nobel d’économie Herbert Thompson doit faire un discours qui pourrait changer le cours du monde, car il prétend avoir trouvé la formule grâce à laquelle la prospérité pour tous est possible.

Il n’arrive cependant jamais à la conférence. Victime d’un accident de la route, il meurt sur le coup.

Par hasard, Jan Wutte a tout vu – et s’il veut survivre, il va devoir découvrir la vérité et démasquer les commanditaires de ce meurtre, car ils sont maintenant sur ses traces et comptent bien le faire taire.

De son silence dépend leur prospérité. Jusqu’où iront-ils pour satisfaire leur cupidité ? Qui peut les arrêter ?

J’entraîne Dspoils avec moi

J’attends tous les romans de Marc Elsberg avec impatience à chaque fois depuis que j’ai découvert Black Out et le thriller scientifique, donc forcément quand j’apprends que Cupide sort en France, je fonce. Mais ensuite, j’avoue, il a pas mal attendu dans ma pile à lire. Il me faut des challenges no buy (quoique, mes proches ne m’aident pas beaucoup en m’offrant des livres).

Et en août, enfin, j’ai lu Cupide avec la team Dspoils, j’ai réussi à les convaincre de me suivre et à leur faire découvrir le thriller scientifique, et même si les filles n’ont pas toutes apprécié ce roman, c’est gagné quand même pour moi, car elles sont sorties de leur zone de confort.

La science de l’économie

De mon côté, j’ai beaucoup apprécié ma lecture, même si ce n’est pas mon livre préféré de Marc Elsberg (j’ai préféré Évolution et Black Out). J’aime en fait beaucoup ce mélange entre action et apprentissage, et comme je ne connais pas beaucoup la finance, en dehors du magazine financier que je corrige, ça ne pouvait qu’être bénéfique pour moi. Et j’ai été intéressé du début jusqu’à la fin par l’économie et les théories mathématiques développées dans Cupide. C’était passionnant et j’étais tout aussi à fond que les personnages.

Le truc fou, c’est que la réponse à toutes les questions est facile, en soi tout le monde la connaît cette réponse, mais jusque-là personne ne l’avait prouvé. Cela remet en effet en question certains points de l’économie qu’on connaît, et en même temps cela montre que la France est déjà plutôt bien dans ce sens.

« Sois bien attentive, cette nuit des fortunes vont se faire et se défaire. »

Pour comprendre le raisonnement, l’auteur développe la parabole des agriculteurs, l’image d’agriculteurs qui vont, d’un côté, utiliser la méthode actuelle, et de l’autre une nouvelle méthode. Cela permet de mieux comprendre les mathématiques qui sont avancées par les personnages. Pour aller plus loin après la lecture, un site internet est en ligne, en allemand et en anglais.

Mais je vous laisse lire le roman jusqu’au bout pour comprendre et voir comment cela peut s’adapter au monde complexe qu’est la réalité.

Une course poursuite haletante

Du côté de l’action, c’était aussi très prenant. C’est toute une course poursuite, rapide et dynamique !

J’ai beaucoup apprécié retrouver la plume de l’auteur dans ce récit explosif, j’ai eu l’impression de voir un film d’action. Tout s’enchaînait, sans pause, sinon pour les explications scientifiques qui permettent de calmer un peu le jeu.

Le dynamisme est accentué par les changements de points de vue. Chaque personnage a son point de vue, toujours à la troisième personne, et ils peuvent changer très vite, même au sein d’un même chapitre. Cela fait l’effet des changements de position d’une caméra dans un film et cela ajoutait beaucoup à la rapidité de lecture et du récit.

Un mauvais équilibrage

En revanche, j’ai trouvé qu’il y avait un mauvais équilibrage de la balance entre l’action et la science. Si j’ai adoré les deux séparément, les deux ensembles sont disproportionnés. Les moments d’action étaient passionnants, mais faisaient oublier la science ; les moments de science étaient trop imposants et oubliaient l’action, il n’y avait plus que ça et si vous n’aimez pas ce côté scientifique, pas dit que vous accrochiez à Cupide. Les autres romans de Marc Elsberg avaient un meilleur équilibrage entre le récit et la science. Ici, on avait l’impression qu’il y avait d’abord la recherche scientifique et qu’ensuite seulement l’auteur avait greffé une histoire, mais la greffe, effectuée à l’envers, ne pouvait pas être parfaite. Alors que d’habitude, c’est le contraire, la science sert au récit et n’arrive que pour mieux comprendre l’action et rendre le récit plus réaliste.

Conclusion

Une bonne lecture dans l’ensemble, j’ai adoré le mélange science économique et action, même s’il n’était pas parfait, et je ne peux que vous le conseiller si vous voulez savoir le secret pour cultiver sa cupidité.

« Toute la vie est une succession de décisions que l’on prend seulement sur la base des précédentes. »

Recommandations

Artémis d’Andy Weir : un thriller scientifique encore, c’est le roman que j’ai conseillé à la fin du podcast, mais, contrairement à Cupide, Artémis est un pur roman de science-fiction, l’histoire se passant sur la Lune.

Évolution de Marc Elsberg : Eh oui, je ne trouve rien d’autre à conseiller qu’un roman du même auteur. Dans ce roman, où l’équilibre entre science et récit est nickel, l’auteur parle de génétique, cela m’a passionnée du début jusqu’à la fin.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s