Jackaby (tome 1)

« Il est souvent difficile pour les autres de saisir la nature de ce don que je suis le seul à avoir. Il me permet de déceler la vérité là où les autres ne voient qu’illusion… Car le monde est une scène et il semblerait que je sois le seul spectateur capable de voir derrière le rideau. »

Abigail Rook, 17 ans, débarque en Amérique. La tête pleine de rêves d’ailleurs, elle espère vivre l’aventure avec un grand A. Elle fait la connaissance d’un étrange personnage, Jackaby, qui lui offre un emploi. Détective doué de facultés de médium, il est capable de voir les phénomènes surnaturels.

Pour sa première mission, Abigail accompagne son nouveau patron sur les lieux d’un crime particulièrement sanglant. Jackaby soupçonne l’assassin de ne pas être humain, ce que la police refuse de croire. Mais les meurtres s’enchainent et confirment les soupçons du détective…

C’est la première fois que je reçois un livre avant sa sortie (il sera dans les librairie mercredi) et je remercie les éditions Bayard et Booknode pour cet envoi. Je ne suis pas certaine que j’aurais craqué en librairie, ou du moins pas de suite, donc le merci est encore plus grand que ce livre est un superbe coup de cœur. Je ne m’attendais pas à une perle pareille en commençant ma lecture, mais au fur et à mesure, l’histoire m’a embarquée : les personnages l’univers, tout est incroyable !

Je ne vais pas être très originale, tous les anglophones l’ont déjà dit, mais c’est tellement vrai. Ce roman est un savant mélange de Sherlock Holmes et de la série anglaise Doctor Who, deux sagas que j’adore, deux séries anglaises dont je suis fan. Cela partait bien pour ce roman, l’univers a tout pour plaire, entre enquête réfléchis à la façon de Sherlock, avec un détective décrit par les yeux d’Abigail à l’instar de Sherlock par ceux de John Watson, et l’étrange de Doctor Who, avec un détective tout aussi déjanté. Génial ! Le tout se passe dans l’Amérique de la fin du XIXème, comme un certain détective londonien.

Ce qui me faisait peur, avant de commencer le livre, était, comme toujours dans un roman young adult, le style d’écriture. Surtout que j’ai tout de suite remarqué qu’il était narré à la première personne, ce que j’ai en horreur en jeunesse tellement c’est mal utilisé. Mais ici, je ne peux imaginer le livre écrit autrement, le choix de narration est parfait, maitrisé, et entraine tout de suite dans l’histoire. J’ai particulièrement apprécié les descriptions qui embarque immédiatement dans les rues de New Fiddleham. Rien que le premier chapitre est magistral pour la présentation de Jackaby, tout est fait pour mettre en place le mystère, et en même temps cette narration rappelle d’autant plus Watson narrant ses aventures avec Holmes. Je suis fan !

Et cette couverture ! N’est-elle pas sublime !

C’est un roman pour toute la famille, à la fois sombre et très drôle, déjanté et sérieux, parfait pour les fans de Sherlock Holmes et/ou du Docteur. Franchement, il n’y a aucune raison de ne pas craquer tout de suite pour un livre pareil, c’est une pépite, et j’espère que la suite des aventures d’Abigail et Jackaby sera traduite, sinon je ne doute pas que je me tournerais vers les versions américaines.

Révolution de Jennifer Donnely

Un commentaire Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s