Contemporain, Jeunesse, Roman

The Hate U Give

Starr a seize ans, elle est noire et vit dans un quartier difficile, rythmé par les guerres entre gangs et les descentes de police. Tous les jours, elle rejoint son lycée blanc situé dans une banlieue chic ; tous les jours, elle fait le grand écart entre ces deux mondes.

Mais tout vole en éclats le soir où son ami Khalil est tué. Sous ses yeux, de trois balles dans le dos. Par un policier trop nerveux.

Starr est la seule témoin. Et tandis que son quartier s’embrase, tandis que la police cherche à enterrer l’affaire, tandis que les gangs font pression sur elle pour qu’elle se taise, Starr va apprendre à surmonter son deuil et sa colère ; et à redresser la tête.

On frôle le coup de cœur avec ce livre. Il est absolument incroyable, brûlant. Il laisse une boule au ventre, il montre ce qu’on espère qu’à notre époque il ne se passerait plus, et pourtant c’est là. C’est un livre effrayant sur la nature humaine : quand on pense que ce genre de chose arrive aussi souvent…

Pourtant, j’ai cru que je n’allais jamais réussir à entrer dedans lorsque je l’ai commencé. C’est d’ailleurs ce point négatif qui fait que, pour moi, ce n’est pas un coup de cœur, même si je me rends bien compte que c’est aussi l’élément qui permet que ce soit un roman jeunesse. Le style est beaucoup trop oralisé pour moi, il manquait de beauté, j’avais l’impression que Starr me racontait oralement l’histoire qu’elle avait vécu. Alors oui, elle m’intéressait beaucoup, mais c’est un livre que je lisais, donc les petites expressions orales, je ne trouve pas ça intéressant à lire. Raconter une histoire n’est pas la même chose à l’oral et à l’écrit. Et en même temps, ce style permet de rendre l’histoire à la fois vivante, parce que c’est Starr qui raconte, avec ses pensées, ses angoisses, tout, et aussi parce que cela permet surtout de rendre l’histoire un peu moins angoissante. Si le style avait réussi à me plonger d’autant plus dans le livre, à décrire plus en détail, à m’amener dans l’environnement de Starr, le livre aurait certes eu encore plus de poids, mais il aurait été aussi plus difficile à lire, surtout pour les jeunes. Bref, c’est un point qui dépendra vraiment du ressenti personnel de chacun.

Pour le reste, je n’ai rien à dire, le livre est parfait ! Il réussi parfaitement ce qu’il veut nous montrer, nous faire comprendre. Il est frappant, marquant, brûlant de vérité. Les personnages sont attachants, surtout Starr, ce qui fait qu’on est d’autant plus dans l’histoire, qu’on veut se battre avec les personnages pour faire éclater la vérité, pour arrêter le racisme, pour l’égalité et la paix.

En fait, je me rends compte que je ne veux pas vraiment trop parler de l’histoire, du contenu du roman, parce qu’il se savoure, qu’il se dévore. Je ne veux pas vous gâcher votre lecture. Tout ce que je peux faire, c’est vivement vous conseiller cette lecture. Elle ne s’oublie pas de sitôt.

2 réflexions au sujet de “The Hate U Give”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s