Fantasy, Young Adult

Les Sept Reliques

Cordélia n’avait rien demandé à personne. Alors qu’elle tente simplement de s’en sortir après le décès de ses parents, un messager divin lui annonce que le responsable de cette tragédie est un prince-démon : Entropia. Banni il y a des millénaires, il prépare désormais son grand retour à l’aide d’humains félons. Elle seule peut le contrecarrer, en rassemblant les sept Reliques divines dispersées sur les continents de l’Alkymia.

Heureusement, elle pourra compter sur l’aide de magiciennes venues d’un autre monde pour l’épauler. Entre manigances des humains et séides du démon, parviendra-t-elle à mener sa quête à bien ?

Merci pour l’envoi, c’est une jolie découverte, et mon but, en lisant, et de découvrir toujours plus.

Je dois vous avouer quelque chose, je n’ai pas terminé ce livre. Pourtant, je le recommande, parce que même si je n’ai pas accroché (sûrement parce que ce n’était pas le bon moment pour moi, je le reprendrais plus tard), je vois ses points positifs, ce qui fait que j’aurais pu accrocher et ce qui fait que d’autres personnes peuvent accrocher. Ce livre a ses points forts, et ce n’est pas parce que quelqu’un arrête sa lecture qu’un roman ne peut pas plaire à d’autres (on ne va pas se mentir, je manque aussi beaucoup de temps depuis quelques semaines).

Le visuel

Commençons par mes points un peu plus négatifs d’abord, comme ça on garde le meilleur pour la fin, et puis ce que j’apprécie moins peut aussi donner envie de lire à d’autres personnes.

Dans la forme du livre, j’ai trouvé que cela faisait pavé. Il n’y a pas d’alinéa en début de paragraphe. C’est un choix de l’auteur et je respecte totalement, juste que, pour moi qui n’avais pas le temps de lire, cela m’a donné une impression de lourdeur visuelle, j’avais l’impression d’affronter de gros pavés de texte et cela ne m’a pas permis d’entrer correctement dans l’histoire, pourtant sympathique.

C’est dommage, parce que le visuel est ce qui m’avait, en recevant le livre, tout de suite tapé dans l’œil positivement. Les cartes en début de tome sont superbes, tout en couleur. Je n’avais encore jamais vu de carte en couleur dans un livre, j’ai sauté de joie. Et cela montre un monde immense, avec beaucoup de choses à découvrir, ce que j’adore en fantasy.

L’histoire

L’histoire permet justement de découvrir ce monde regorgeant de mystères et de merveilles. Le personnage principal va voyager dans un grand récit initiatique, elle va découvrir le monde et rencontrer des gens qui viennent encore d’ailleurs. De quoi alimenter le mystère et la découverte, c’était très sympa à découvrir. Juste que, pour moi qui lit beaucoup de fantasy, l’histoire était relativement classique.

Si vous commencez à lire de la fantasy, ce livre est super pour découvrir le genre, sinon vous risquez d’avoir un effet de déjà vu, que ce soit dans le monde, dans l’histoire ou dans les personnages.

Le narrateur

Mon gros point positif est sans conteste le narrateur. C’est un narrateur de notre monde, il n’hésite pas à faire des références à la Terre, à notre époque, pour nous faire découvrir ce nouveau monde et le comparer au nôtre. On voit plus facilement à quoi il ressemble et comment les gens vivent. C’est clair et précis.

Et surtout, le narrateur a un humour génial ! J’ai adoré ses petites remarques amusantes tout au long de la lecture, cela me permettait de rentrer plus facilement dans l’histoire malgré la sensation de déjà vu de l’histoire. Ce narrateur est le gros plus du roman.

Conclusion

Donc même si je n’ai pas réussi à terminer ce roman, je ne doute pas que je le reprendrai plus tard, et je le recommande à ceux qui veulent découvrir la fantasy avec un narrateur amusant et qui fait des références à notre monde moderne.

Recommandations

Quand gronde le tonnerre de Mélany Bigot : ma référence en fantasy auto-éditée. J’ai adoré découvrir les personnages et l’univers dans un monde de fantasy où atterrit une jeune femme de notre monde, mais qui ne sait pas d’où elle vient et où elle est arrivée. Une petite pépite !

Outsphère de Guy-Roger Duvert : un autre roman auto-édité, cette fois en science-fiction, pour découvrir un monde à la façon d’une série télévisée comme Stargate Atlantis. Une jolie découverte !

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s